En septembre prochain, ArtCan Gallery Paris présentera une exposition de deux artistes européens : Markus Genesius et Digital Does. D’un côté, Markus Genesius, artiste actif dans le milieu du graffiti allemand depuis les années 90 qui s’intéresse depuis une dizaine d’années à l’abstraction et en particulier la mire de télévision PM5544 19 1966/67. Avec ses œuvres, il démontre à quel point les idées constructivistes demeurent d’actualité. De l’autre, Digital Does, artiste néerlandais, qui a découvert le graffiti en 1997.

Depuis quelques années, tel un archéologue, il fait du graffiti une discipline à part entière, travaillant sur les différentes couches de murs qu’il retransmet dans ses œuvres intitulées « Briques ». Il perce, il écaille et travaille à même les murs, dont il conserve les coordonnées géographiques, qu’il peint à la bombe aérosol. Ces deux artistes soulignent ainsi l’intime relation entre le graffiti et l’abstraction en grattant, travaillant, recherchant ce qu’il y a sous la matière. Pour sa part, ArtCan Gallery Marseille nous offre un solo show de Cédrix Crespel, dont la peinture est une véritable odyssée sensuelle, l’artiste déclinant des images de femmes indépendantes et passionnées qui se jouent des rôles que la société veut bien leur accorder.

 

Lire le magazine