Dans un contexte sanitaire compliqué, les organisateurs du Street Art Fest ont du adapter leur programmation, autour d’une thématique d’actualité : la résilience. La réalisation des fresques dans les rues de Grenoble a donc
été, pour la première fois, séparée en deux parties. Du 1er juin au 16 juillet, la ville a accueilli, entre autres, Combo, Brusk, Goin, Marco Lallemant ou Snek. À partir du 10 septembre, une seconde vague de créations sera lancée,
notamment avec la peinture d’un portrait de Simone Veil sur la place du même nom, au cœur du quartier Renaudie par M4U, artiste local.

 

Lire le Magazine