En 2017, « Street Génération(s), 40 ans d’art urbain », qui retraçait 40 ans d’Art Urbain à travers 50 artistes, plus de 100 œuvres et 17 réalisations in situ, rencontrait un immense succès avec 43.000 visiteurs. Depuis, fidèle à sa vocation de laboratoire créatif, la Condition Publique s’engage à poursuivre la recherche, notamment à travers une série d’invitations d’artistes pour des projets in situ. En 2019 par exemple, on a pu voir le module peint par Saddo et installé à la Free’che, les « bancs arc-en-ciel » de Thomas Granseuer et Tomislav Topic qui ont pris place dans le secteur Concorde à Lille ou encore la façade de l’Hôtel de la musique à Roubaix redessinée par 9ème Concept.

Zoer en résidence

En résidence depuis le 31 août, Zoer produira une fresque sur le mur du Mercado Negro, ancien bâtiment industriel aujourd’hui réhabilité en restaurant, à deux pas de la Condition Publique, inaugurée le 18 septembre. Zoer, peintre figuratif interrogeant le devenir de la substance industrielle à travers l’acrylique et l’huile, propose une déclinaison de son projet Solora, un nuancier de 144 couleurs peint sur 144 véhicules. Avec ce colorama, l’artiste rend visible la nécessité de sauvegarder même à l’état d’épave l’automobile ancienne à titre patrimonial.

Kelu Abstract au Pile à Roubaix

Dans le cadre du programme Next Generation(s) programme de résidence d’Art Urbain, l’artiste urbain lillois Kelu Abstract intervient dans le quartier du Pile et souhaite mettre à l’honneur les héros du quotidien (postier, boulanger, épicier, éboueur, éducateur…), ces héros du Pile qui ont été en première ligne tout au long de la crise et pendant le confinement. Et à l’occasion du festival Expériences Urbaines #XU, il présentera son œuvre Sentinelles sur les fenêtres murées d’une maison inoccupée boulevard de Belfort dans le quartier du Pile à Roubaix, avec une inauguration prévue le 3 octobre.

Acheter