En attendant l’été, la galerie Vincent Tiercin nous invite à la rencontre de deux artistes aux œuvres « ensoleillées », Olivia De Bona et Jeykill.

La première offre un lexique poétique fait d’images qui marient son imaginaire personnel à l’imagerie collective, qu’elle décline au gré des supports et matériaux que sa curiosité créatrice lui fait rencontrer. Le second, membre fondateur du salon de tatouage Bleu Noir, mélange les richesses ethniques pour en faire ressortir une certaine harmonie. Tous deux développent une esthétique singulière qui invite à la contemplation et à la réflexion. Pour cette nouvelle exposition, Olivia De Bona retrouve sa ligne chère au long des heures infinies nécessaires à l’artisanat d’art.

Marqueterie de paille, gravure et terre sont un écrin pour les silhouettes de ses femmes lascives, engourdies par le soleil, attendant sans but que nous les contemplions. De son côté, Jeykill, nourri des cultures Polynésienne, Aztèque, Navajo, Berbère et Bouddhiste, dévoile un univers visuel vibratoire chargé d’espoir par la répétition de la ligne et des motifs, à l’image d’un mandala. De quoi être ébloui !

Galerie Vincent Tiercin
32 boulevard du général d’armée Jean Simon 75013 Paris
Du 11 juin au 24 juillet 2020